Suite au regain de l’insécurité en République Centrafricaine, un dispositif sécuritaire spécial a été mis en place pour stopper toutes tentatives du spectre de la violence vers cette ville Camerounaise frontalière avec la RCA .

Le gouverneur de la région de l’Est Grégoire Mvongo a présidé le weekend dernier une importante réunion de crise à Garoua Boulai, localité frontalière avec la République Centrafricaine. Le Gouverneur avait à ses côtés le général Joseph Nouma, commandant de la 12ème brigade d’infanterie. En effet, suite à la mouvance de l’élection présidentielle qui aura lieu dans ce pays voisin dans les prochains jours, il y a un regain de violence dans le pays et l’installation d’une insécurité : « La situation sécuritaire se dégrade très rapidement côté Centrafricain » a déclaré le gouverneur de la région de l’Est. Pour parer à toute hégémonie du spectre de la violence en territoire Camerounais, un dispositif spécial de sécurité est mis sur pied. 

La police et gendarmerie quadrillent la quasi-totalité de la ville, l’armée de terre surveille à la loupe le long de la frontière à partir de Garoua BoulaÏ jusqu’au village Taparé où l’on retrouve une frontière naturelle (grande rivière). Compte tenu de la porosité de la frontière entre le Cameroun et la République Centrafricaine , de nombreux fugitifs réussissent à rejoindre le territoire Camerounais : « Il y a naturellement des répercussions ici à Garoua Boulai, il y a le nombre de réfugiés qui augmente rapidement de jour en jour, vous avez les hautes personnalités Centrafricaines qui sont arrivées pour des raisons sécuritaires , les opérateurs économiques qui ont traversé avec du matériel des travaux publics pour s’installer chez nous » affirme Grégoire Mvongo , le gouverneur de la région de l’Est. 

Dans cette colonie de réfugiés on note la présence de 200 exploitants miniers Chinois qui sont également arrivés à Garoua Boulai en provenance de la République Centrafricaine. Sarandji Simplice Mathieu, l’ancien premier Ministre centrafricain, et actuel Ministre d’Etat dans le gouvernement au pouvoir à Bangui a réussi également à traverser la frontière et est sous la protection des autorités Camerounaises. Grégoire Mvongo a néanmoins rassuré les populations locales sur la garantie de leur sécurité ainsi que celle de leurs biens, car l’armée et les forces de maintien de l’ordre camerounaises y veillent.

2005 – 2020 camer.be

Source: https://www.camer.be/83766/11:1/cameroun-garoua-boulai-ville-sous-haute-surveillance-cameroon.html

News – CAMEROUN :: Garoua Boulai : Ville sous haute surveillance :: CAMEROON